• Anonyme

    Ou bord de une rivière
    Je aperçois un fil de lumière
    Qui flirt les feuilles qui pleure
    Encore les dernière goûtes rosée
    A fin de embrasser les herbes qui dorme
    Sur le sole qui abrite toute l histoire que raconte
    La nuit cette image magique cerne d'arbre abrite le silence
    Qui assassine mes peins et mes soucies que j ai revers de voire
    Les papions dansant les premières touche de chaleurs qui enrobent
    La terre et les abeilles qui les fleurs on les vois souvent s embrasser
    Je ne comprends pas si c'est des adieux ou ce la est juste un merci
    Je me sens amoureux de ses belles de ses merveilles de ses belles
    Couleurs que la nature ose dessiner je me vide l âme de larmes
    Pour quoi cette amour a qui veut la peins de pleurer car la vie veut
    De l or et le plus beau cadeaux si l amour et le c½ur un trésor

  • Anonyme

    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    khaled-dj23khaled-dj23khaled-dj23khaled-
    [/$font]